Please reload

Posts Récents

Visite de la Ministre Joly

August 3, 2020

1/2
Please reload

Posts à l'affiche

Une passion pour le long terme

12 Oct 2017

Valmec existe depuis maintenant 10 mois. Lorsque je prends du recul et que j’analyse cette aventure entrepreneuriale, je ne peux m’empêcher d’imaginer ce que sera l’entreprise dans quelques années et d’être excité par le futur que j’y entrevois.

 

Par contre, à une époque où tout doit être instantané, je crois que plusieurs personnes jugeraient la situation inconfortable. En effet, à l’heure actuelle, tous les profits générés par Valmec ont été réinvestis dans l’entreprise. Cette stratégie est toutefois volontaire et vise à favoriser une croissance aisée et durable.

 

Évidemment, au cours de ces 10 mois, il y a eu des moments où tout n’allait pas aussi vite ou pas tout à fait comme prévu. Par contre, c’est dans ces moments que je me rappelle qu’à mes yeux, tout ce qui présente une réelle valeur dans ce monde nécessite un investissement d’efforts et de temps. Je pense qu’en affaires comme dans la vie, ce qui s’obtient rapidement et sans grands efforts ne peut présenter de réelle valeur.

 

Ceux qui me connaissent un peu savent que je suis aussi un amateur de foresterie. Bien qu’à première vue l’entrepreneuriat et la foresterie semblent très différents, ces domaines ont assurément quelques points communs.

 

En forêt comme en affaires, je pense qu’au départ, l’important est d’identifier les opportunités, de favoriser la croissance et d’exécuter les actions qui s’imposent afin que le projet évolue dans la direction planifiée. En foresterie, il est évident qu’il est irréaliste de souhaiter obtenir des bénéfices immédiats d’une jeune pousse. Cela ne peut que limiter sa croissance et compromettre son potentiel. Je crois qu’il en est de même au niveau des affaires et dans beaucoup de domaines de la vie; il faut investir avant de récolter.

 

Jeunes pousses de feuillus nobles (Caryer ovale) qui profitent des soins de mon fils aîné.

 

À mon avis, le mot investir va de pair avec privation et pour être enclin à se priver dans l’immédiat, il faut croire en un bénéfice futur plus intéressant. Peu importe les ressources disponibles (temps, argent, énergie, etc.) nous avons sans cesse le choix d’en jouir immédiatement, ou encore de les destiner à un objectif plus noble et durable auquel nous croyons.

 

Ainsi, réinvestir les revenus dans l’entreprise, c’est pour moi une façon de concrétiser mon objectif qui est basé sur le désir de voir croître et réussir cette entreprise. C’est le désir de maximiser l’avenir du projet, de prioriser le long terme et non pas de tabler sur la facilité et l’attrait du court terme.

 

J’ai toutefois une bonne idée d’où investir les premiers revenus de Valmec. Je travaille actuellement dans le but de franchir une étape excitante et que je considère particulièrement importante et significative pour la croissance de l’entreprise : une première embauche! Cela représente un important défi pour les mois à venir mais constitue du même coup une grande avancée.

 

Actuellement, l’objectif premier de Valmec est de bâtir. Bâtir des relations, maximiser la valeur créée chez nos clients, optimiser et solidifier nos opérations, construire une entreprise qui facilite et améliore le quotidien de ses clients, et pour longtemps!

 

Mathieu Gendron, ing.

 

Valmec inc. – Catalyseur d’efficience en fabrication mécanique

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Basic Square

Catalyseur d'efficience en fabrication mécanique